Livres sur l’auto-stop

Temps approximatif de lecture : 2 minutes

Tours du monde en auto-stop

Mon tour du monde en 1980 jours

Mon tour du monde en 1980 jours couverture

Le monde en stop

monde en stop ludovic hubler

A 24 ans, au moment de l’obtention de son master, Ludovic Hubler part du principe qu’une découverte des réalités du monde est un préambule nécessaire avant de s’ouvrir à la vie professionnelle. C’est ainsi qu’il se lance le 1er janvier 2003 dans un « tour des hommes », qu’il aime appeler son « doctorat de la route ». Son aventure va durer cinq années, au cours desquelles il utilisera uniquement le stop sous toutes ses formes pour se déplacer. Du « voilier-stop » pour traverser notamment les océans Atlantique et Pacifique au « brise-glace-stop » pour se rendre sur le continent Antarctique, en passant par la traversée du Sahara, ou de pays comme la Colombie et l’Afghanistan, Ludovic aura testé son pouce dans toutes les situations possibles et imaginables.

Ses rencontres furent aussi nombreuses que variées. Parmi les plus marquantes figurent celle avec le dalaï-lama qui l’a reçu dans sa demeure de Dharamsala en Inde mais aussi celles de plusieurs milliers d’étudiants de tous horizons avec qui Ludovic a partagé son aventure en cours de route. Cinq années de voyage, 170 000 kilomètres parcourus, 59 pays traversés, des centaines de conférences données et les services de plus de 1300 conducteurs donnent une idée de l’ampleur et de la richesse du périple. La critique de la Globestoppeuse, c’est par ici !

La terre n’est qu’un seul pays

Couverture du livre La terre n'est qu'un seul pays d'André Brugiroux

André Brugiroux voulait connaître les hommes. Les 400 000 km qu’il a parcourus autour du monde entre 1955 et 1976, il les a faits le plus souvent le long des routes, debout, pouce levé, tentant d’arrêter une voiture. Il a fait le tour du monde en stop. Cela prend des années, de la Terre de Feu à l’Alaska, du Pakistan à Israël, du Japon à la Finlande, en un lourd bagage d’aventures incroyables et surtout de rencontres. En traçant sa route autour du monde, il a compris qu’il cheminait vers une révélation spirituelle. Il nous la livre au terme de ce grand récit d’aventures qui lui a fait découvrir que « la terre n’est qu’un seul pays ».

J’ai eu la chance de rencontrer ce grand du voyage chez lui et de discuter de ses prochains voyages. La dernière zone qu’il souhaite atteindre, après Tristan da Cunha d’où il revient sans doute (île la plus reculée du monde, dans l’Atlantique Sud), c’est l’archipel des Chagos, dans l’Océan Indien, au sud des Maldives… Et je le lui souhaite de tout coeur !

Vies de voyageurs en auto-stop

Aller voir ailleurs

 

Traversées des Amériques

Jusqu’au bout de la terre

Écoamérica

 

Guides et essais sur le stop en tant que pratique

Pratique des voyages libres

Tôt ou tard : Politique de l’auto-stop

La route et ses chemins

Bible du grand voyageur

 


Anglais

The Hitchhiker’s Handbook

Derelict Days

 

J'aime, je partage ! Email this to someoneShare on Tumblr0Pin on Pinterest0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on Facebook0