Aller-retour en stop Grenoble – Cracovie en 6 jours

Temps approximatif de lecture : 5 minutes

Je me suis dit qu’il est grand temps que je ré-active la chronique Courrier des lectrices puisque c’est elle qui est le plus facile à rédiger. Vous me posez une question et hop !

Je réponds avec mon expérience
d’auto-stoppeuse

Si je ne connais pas la réponse, je vous indique mes sources d’information pour que VOUS puissiez faire des choix qui vous ressemblent. Aujourd’hui, nous avons une question qui nous vient d’un lecteur qui n’a pas peur de se faire appeler lectrice. Tant mieux ! Vous êtes nombreux à m’écrire, les hommes, et je suis heureuse que vous vous intéressiez à la réalité des femmes en stop, un peu différente de la vôtre. Mais pour beaucoup de questions, les mêmes préoccupations nous animent – voyager en sécurité, vivre de belles rencontres, nous mettre au défi… Nos priorités varient, certes, mais les aspects techniques demeurent les mêmes. N’hésitez-donc pas à m’adresser vos questions !

Salut!

Je te suis depuis quelques temps déjà, j’aime l’autostop et ta page me fait souvent rêver.
J’en ai fait plusieurs fois dans des pays où j’arrivais en avion avec un billet retour mais là… A noël je peux peut-être avoir 6 jours et je me suis imaginé un truc du genre Grenoble> Munich> Prague> Cracovie et retour à Grenoble. Mon idée n’est pas forcément de visiter beaucoup les villes mais y prendre le temps d’une bière et d’y dormir.
Penses-tu que ce soit faisable ou que ce serait pressé à s’en dégouter?
Merci pour tes lumières

A bientôt!
Joachim

 

Visualiser ton trajet


Bon ça me semble assez juste comme proposition de trajet, soit environ 3300 km. Examinons-le maintenant en détail.

 

Analyse des parties

Grenoble – Munich

Il est assez facile de quitter Grenoble vers le nord au départ de la D-1090, puis se rabattre vers l’A-41. Voir les conseils précis sur Hitchwiki.
Garde des spots d'auto-stop de Grenoble

Je connais bien ce trajet et je sais que le plus chiant, c’est de passer la région de Genève. C’est une frontière qui est urbaine, encore relativement contrôlée et où les auto-stoppeurs ne sont pas tolérés (mis à part le petit bureau de change de l’ïlot central. C’est assez galère. Il faut donc éviter de se faire déposer dans la région urbaine de Genève-Annemasse. Une fois passé Annecy, tenter donc un panneau Berne ou Lausanne. Si la personne vous dépose tout de même à Genève, essayer de se faire déposer à la sortie 5 de l’A1 – Meyrin (après le tunnel de Vernier), de laquelle il est assez simple de repartir.

Carte d'auto-stop de Genève

Passer Zurich peut poser problème et surtout contourner Winterthur. Je suis restée coincée quelques heures à cette station une soirée d’été… C’est la Suisse, le stop prend moins, c’est comme ça. Il n’y a pas de stratégie d’évitement. Je ne prendrais pas la direction de l’Allemagne (passage au nord du lac de Constance) parce que ça rallonge beaucoup pour aller à Munich.

Distance totale : 725 km

Munich – Prague

Je n’ai pas l’expérience pour quitter Munich dans cette direction, mais Hitchwiki semble indiquer que c’est difficile de partir du centre. L’idéal est donc de partir de « Fürholzen », une aire de service sur la bonne autoroute (A9). Tu peux prendre la direction de Nurenberg ou de Regensburg selon les lifts proposés, mais il faut garder en tête que tu repars vers l’est sur la A6/E50 vers Prague.

Distance totale : 381 km

Prague – Cracovie

Quitter Prague vers Brno n’est pas complexe – Métro jusqu’à Opatov, puis bus jusqu’à K Sokuvu et hop, c’est une aire de service sur la bonn autoroute. Le défi vient après Brno car le trafic va plutôt vers Bratislava/Vienne que vers Olomouc, mais c’est jouable. Je suis déjà restée coincée un bon moment près de la frontière polonaise vers Ostrava et j’ai mis plusieurs heures à franchir la frontière et à rejoindre Gliwice puis Katowice… La ville de Katowice est densément peuplée et selon moi difficile à traverser – je n’exclurais pas un plan B par train ou par bus depuis Gliwice/Katowice.

Note que ta vitesse diminuera drastiquement en Pologne par rapport à l’Allemagne ou la France, les routes sont en moins bon état et la vitesse est moindre, même si la culture de l’auto-stop est très forte.

Distance totale : 533 km

Alternative : Polskibus a des bus lowcost au départ de Prague, mais ils ne se rendent pas à Cracovie. Les destinations directes sont plutôt Wroclaw, Varsovie, Gdansk… Ça pourrait être une option intéressante si tu veux adapter ton trajet et prendre une pause avant le grand retour.  Pour info, Prague-Varsovie = 10h de route pour 25 €, Prague-Wroclaw = 4h pour 20 € dans tes dates, mais parfois il y a des deals à 5 € ! Pendant les Fêtes, tout le monde bouge, alors le transport redevient cher…

Cracovie – Grenoble

Un beau défi et un bon trajet si tu choisis de le faire en non-stop ! L’idéal est de repasser par l’Allemagne dès que possible (via Dresden) et contourner la Suisse au maximum donc retour via Fribourg en Bregsau. De là, Genève ou Lyon, on s’en fout un peu. Compte tout de même un solide deux jours (j’en calculerais trois) pour ce retour, avec quelques siestes dans des stations-services ou avec des routiers. Le plus long sera sans doute la sortie de la Pologne.

Distance totale : 1700 km

Analyse de l’ensemble

Le défi de chaque partie est de maximiser le temps d’auto-stop pendant le jour, tant pour des raisons de sécurité que d’efficacité. Selon Timeanddate.com, le soleil se lèvera à 8h15 environ pendant cette période et se couchera à 17h. Par ailleurs, Pendant la période des fêtes de fin d’année en Europe, on peut supposer que le trafic autoroutier sera semblable à celui des week-ends : beaucoup de gens en déplacement pour aller voir la famille, des voitures plutôt pleines, pas ou peu de commerciaux voyageant seuls pour le boulot, beaucoup de camions sauf pour les jours fériés/dimanches.

Il y a donc deux handicaps par rapport à une journée d’été : la durée de l’ensoleillement et le comportement imprévisible du trafic routier.

Peut-être connais-tu déjà ta « vitesse » optimale ? Je sais que mes trajets d’été font environ 700 km, jusqu’à 900 dans de bonnes conditions (France, Allemagne, Belgique…). L’hiver, ces chiffres descendent toutefois à 500-700 km/jour, à moins de me lancer en mode « non-stop » auquel cas je peux arriver à faire plus mais sans grand sommeil.

Il te faudra des vêtements chauds car tu n’es pas à l’abri d’une vague de froid ou d’une tempête de neige. Il me semble aussi judicieux par partir avec un équipement approprié pour la nuit, soit une veste ou un dossard fluorescent, un petit phare clignotant et une bonne lampe de poche. Voir notamment mes conseils sur l’auto-stop d’hiver.

Mon avis de Globestoppeuse

Je pense que faire ce trajet en six jours est quand même bien bourrin et que tu vas en sortir meurtri 🙂 Le premier trajet me semble déjà un peu complexe, et 725 km est une grosse journée de stop pour l’hiver. Munich-Prague me semble un beau trajet, mais je n’irais pas jusqu’à Cracovie depuis Prague vu le côté moins prévisible de la portion polonaise. En gros, j’ai des doutes sur ta bière à Cracovie, même si la ville en vaut le détour…

Je ferais donc un autre choix pour ta ville finale, à mois d’ajouter deux jours à ton périple.

Mes suggestions (basées sur la distance depuis Prague)

  • Dresden / Leipzig
  • Olomouc
  • Wroclaw

 

10 Commentaires for “Aller-retour en stop Grenoble – Cracovie en 6 jours”

dit :

J’ai fait le tronçon Cracovie-Dresde l’année passée en septembre (je rentrais en Belgique). Il est vrai qu’on a fait la Pologne en plusieurs voitures mais on n’a jamais vraiment attendu longtemps. En une journée, on était près de Francfort (on était en place à notre spot à 10h00).

dit :

C’est assez rapide ! En même temps, c’est de l’autoroute quasiment tout le temps. J’ai fait ce trajet dans un roadtrip avec des CouchSurfeurs en 2008 il me semble. La frontière tchèco-polonaise est beaucoup plus densément peuplée, mais bon, j’ai quitté l’autoroute, j’aurais p-e pu attendre un lift plus long… Mais je n’aurais pas été pris en stop par l’aventurier polonais Maciej Tarasin… <3 http://greenhell.org/expeditions
Les détours valent le détour 🙂

dit :

C’est quand je lis un article du genre que je me dis que le stop est une grande science et que ce n’est pas si facile que de se dire « allez, j’y vais et on verra bien sur place ».

Tu n’as jamaos pensé à donner des « cours »?

dit :

J’ai pensé proposer du coaching voyage, notamment en répondant à certaines demandes que recevrait Johann (http://lemondeestmonvillage.com/). C’est effectivement un domaine dans lequel je pourrais très bien m’insérer, en particulier compte tenu de mes contacts en éco-mobilité. À suivre !

Mai on peut aussi très bien faire du stop sans planifier. On vit la galère pleinement, on prend le temps qu’il faut, on fait des détours… Il n’y a pas de mal à ça ! Le stop est un moyen de transport, mais aussi une opportunité des désorganiser son voyage. Je crois que les deux sont également intéressants ! 🙂

Margaux #LaPouleMouillée

dit :

Wooah je viens de découvrir ton blog et je viens d’y passer une heure à lire tous les articles, tes propositions de trajets etc.

Je suis scotchée merci beaucoup 🙂

dit :

Effectivement l’auto-stop est tout un art. C’est une bonne façon de découvrir du pays, et de faire des rencontres mais cela prend vraiment beaucoup de temps, il faut bien tomber et trouver un chauffeur rapidement pour ne pas passer la majeur partie de ses vacances sur le bord de la route 😀

dit :

En as tu fait ? Pour moi c’est un moyen de transport efficace sur le longues distances, je bats régulièrement le bus et le train, surtout sur des trajets impliquant deux petites villes au départ et à l’arrivée. Par contre, il y a des facteurs qui rendent le tout assez aléatoire ou difficile également.

Jérémy

dit :

Bonjour !

Je viens de découvrir ton site et je te tenais à te remercier pour tous tes conseils.

Ce voyage m’intéresse beaucoup, mais mon point de départ serait Poitiers et mon arrivée Katowice. (C’est une ville géniale. J’y ai passé déjà passer une semaine).

Qu’en penses-tu ? Combien de temps en moyenne ?

Je n’ai jamais fait d’auto-stop (grand débutant), et j’envisagerai ce voyage pour Août avec un ami ou amie (pas encore décidée ^^).

Je suis très perplexe au niveau sécurité. C’est sans doute parce que je suis tout nouveau ^^ et que le voyage semble long !

Merci du temps que tu nous accorde.

Jérémy

Laisser un commentaire