Lectures : Aller voir ailleurs de Jean-Pierre-Brouillaud

Temps approximatif de lecture : 2 minutes

Couverture et quatrième de couverture du livre Aller voir ailleurs de Jean-Pierre Brouillaud

Ma note : 5 étoiles sur 5

Je lis depuis plusieurs années le blog de Jean-Pierre Brouillaud, « L’illusion du handicap ». Je n’étais donc pas surprise par la teneur des aventures relatées (spoiler : elles en jettent !). Par contre, je ne m’attendais pas à découvrir un récit d’une telle qualité littéraire et d’une telle transparence émotionnelle. Si je n’avais qu’un seul mot pour décrire ce livre je dirais : éblouissant. C’est sans doute l’un des meilleurs récits de voyage en auto-stop qu’il m’ait été donné de lire. Jean-Pierre Brouillaud vous guide dans un univers sensoriel qui vous en mettra plein la vue.

À la fois autobiographie et récit d’aventures, l’ouvrage retrace candidement les chemins parcourus et les mésaventures vécues depuis ses seize ans, mais également son périple dans le handicap, depuis l’épisode marquant de la découverte impromptue de la fatalité de sa condition d’aveugle, à travers le déni, la colère et la rébellion jusqu’aux différentes phases de l’acceptation. Ce récit de vie valait déjà seul la peine d’en écrire un livre…

jean-pierre-brouillaud

Mais Brouillaud pousse le vice jusqu’à nous décrire avec verve et précision les paysages qu’il n’a jamais vus, les décors olfactifs, la tendresse des mains de femme, les ambiances et les catastrophes auxquels il a fait face, insouciant et téméraire. Parfois, on vient à se demander s’il ne tenait pas assez peu à la vie pour oser se mettre autant en danger, mais en tant que lectrice et spectatrice, il est impossible de s’ennuyer. Dire que je reproche souvent aux nomades et aventuriers de passer sous silence les plus humaines de leurs aventures, là où leur cœur s’est englué et où leurs corps ont été les plus vivants… Ce récit n’a rien d’un fast-food commercial. Long, agréable et cohérent, il se déguste sur une petite semaine, un tourbillon à la fois.

Après l’avoir ainsi rencontré par ses mots, il me tarde de rencontrer ce porteur de projets qui n’a pas froid aux yeux. Et c’est ainsi que ma copie de son livre se retrouvera en Ardèche, chez un autre handi-po(è)te pas trop loin de chez lui, lorsque je m’y rendrai… en auto-stop !

J'aime, je partage ! Email this to someoneShare on Tumblr0Pin on Pinterest0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on Facebook25

3 Commentaires for “Lectures : Aller voir ailleurs de Jean-Pierre-Brouillaud”

Laisser un commentaire