Auto-stop : techniques alternatives

Temps approximatif de lecture : 2 minutes

Cet article fait suite à celui sur les techniques passives et actives d’auto-stop.

La plupart des auto-stoppeurs se limitent aux deux principales techniques. Cependant, il existe de nombreuses variations sur ces thèmes. En voici quelques unes…

 

Technique du bouchon de circulation

 

Bouchon de circulation
Source : Flickr – nicpic

 

Sur un grand boulevard ou à l’entrée d’une autoroute, vous notez que la circulation avance à pas de tortue. Les conducteurs s’impatientent ou se résignent, mais la vue d’un auto-stoppeur est bien le dernier de leurs soucis en comparaison avec ce qui les attendent. Pas question non plus pour eux de faire demi-tour, de changer d’idée et de revenir vous chercher une fois qu’ils sont dans le collimateur…

L’auto-stoppeuse créative y verra un triple avantage : la possibilité de se faire voir et de parler avec les conducteurs qui roulent à faible vitesse, l’aisance avec laquelle ils peuvent s’arrêter et bien sûr, la solitude oppressante des bouchons de circulation…

 

Technique de la vitesse (par paire)

Comme moi, vous détestez faire du stop à deux ? Ne vous inquiétez pas, il y a des situations où votre partenaire peut vous être réellement utile.

P1010128r2

Imaginez une route où les voitures vont vite et vous voient au dernier moment bien qu’ils aient beaucoup de place pour s’arrêter. La paire choisira de se séparer à bonne distance, c’est-à-dire assez pour créer l’impression visuelle de deux auto-stoppeurs distincts, mais tout de même suffisamment pour que le conducteur comprenne qu’il s’agit de deux copains.  Le premier auto-stoppeur s’imprimera dans l’esprit du conducteur, mais il réagira sas doute à la vue du deuxième. Fonctionne encore mieux avec des vêtements très visibles !

J’étais tombée sur cette technique par hasard sur Hitchwiki quelques jours avant de tomber sur la situation idéale pour l’utiliser.  Ça marche !

 

Arrêt de bus

 

Variation sur la technique de l’auto-stop passif, l’arrêt de bus est une façon simple et efficace de trouver un endroit où les voitures peuvent s’arrêter sans entraver la circulation. Bien sûr, les gens seront plutôt surpris de vous y voir et vous suggéreront peut-être de prendre le bus, mais vous saurez leur répondre que vous n’êtes pas du coin, ne comprenez pas le système local, allez beaucoup trop loin, n’avez pas de monnaie sur vous et avez développé une rare phobie des conducteurs de bus…

 

Technique des accessoires

 

auto-stop accessoire

Si vous voyagez quelque chose d’inusité pour un auto-stoppeur, il faut mieux le mettre en valeur, que ce soit une planche de surf, une longboard, un chien, un monocyle ou un frigidaire. Attirer l’attention vous attirera peut-être de la sympathie, à tout le moins fera s’arrêter les curieux avec lesquels vous pourrez alors discuter plus aisément.

 

 

Technique du panneau incongru

240px-888_signs

Mon ami Fabrice était un inconditionnel du panneau Tokyo… Mais vous pouvez aussi délibérément afficher une direction erronée. Un bon samaritain s’arrêtera éventuellement pour vous aider, et il est bien possible qu’il n’ait jamais pris d’auto-stoppeurs avant…

 

Technique de la panne

Sollicitant la fibre altruiste et vous délivrant des a priori sur les auto-stoppeurs, faire du stop passif avec un jerrycan (bidon à carburant) marcherait bien. Jamais essayé, c’est rigolo mais je ne sais pas si j’approuve la pratique….

 

6 Commentaires for “Auto-stop : techniques alternatives”

dit :

par paire:
1 attend le long de la route
1 dans la station service (stop actif)

Au lieu de la panne et du bidon, on peut agiter une carte routiere pour montrer qu on est perdu

Sur le panneau, on peut ecrire Paris, anniv de Papa ou Marseille,allez l’OM.

quand on attend, on a le temps de trouver plein d’idee mais si personne ne te fais signe alors ca veut dire qu il faut trouver une autre technique pour donner envie d’etre pris.

merci pour l’article et merci pour la promotion du stop

Laisser un commentaire