Auto-stop : techniques comiques ou déconseillées

Temps approximatif de lecture : 2 minutes

Voici quelques techniques qui apparemment fonctionnent mais sont douteuses d’un point de vue éthique. À connaître pour l’aspect comique ou à utiliser en dernier, dernier recours. Pour les techniques plus classiques, référez-vous plutôt à mon billet sur les techniques active et passive ainsi que sur les autres techniques d’auto-stop reconnues.

auto-stop couchée par terre
Source : Flickr – lanuiop

Technique « Arrêtez tout »

Utile en cas de pépin grave, à utiliser avec parcimonie. La technique « arrêtez tout » consiste à tenter d’arrêter une voiture en lui bloquant le passage ou en lui faisant de grands signes paniqués pour qu’elle s’arrête. J’ai eu à l’utiliser deux fois : une fois après une panne de voiture sur la grande dune des Îles-de-la-Madeleine à la tombée du jour, une autre après mon seul incident en jogging pieds nus…

Pour des raisons éthiques, j’en désapprouve l’utilisation si votre seule intention est d’être pris en stop pour continuer le voyage, ça risque d’être ensuite tendu entre votre conducteur et vous. Par contre, il faut être mentalement prête à l’utiliser en cas d’urgence, notamment si vous venez de quitter une voiture précipitamment et craignez pour votre sécurité.

Milieu de la route
Source : Flickr – Boltron


Technique du mort

Une technique apparemment employée par Antoine avec succès : se coucher au bord de la route et attendre que quelqu’un s’arrête en voyant votre corps allongé qui ne bouge pas.
À moins de réellement vous endormir par erreur, sachez que cette pratique vous met particulièrement à risque d’accident, ne serait-ce que la crise cardiaque que vous causerez à votre conducteur…

 

Technique de la pétasse (et des trois mecs cachés)

 

jambe it happened one night
Tiré du film « It happened one night », 1934

Technique mythique s’il en est une : une jolie fille, si possible légèrement vêtue, fait du stop en bordure de route tandis que ses amis et leurs deux bergers allemands attendent dans le fossé bien patiemment. Lorsqu’un bon samaritain un peu pervers s’arrête, elle fait signe à ses copains et tout le monde monte à bord.

 

Notez que cette technique relève plus de la légende moderne que de la réalité, d’autant qu’elle ne colle pas du tout avec la réalité de l’auto-stop en Europe. On peut très bien imaginer cette situation au sud des États-Unis et au Mexique puisqu’il y a une grande quantité de pick-ups. La jolie fille monte à l’avant et ses potes et leurs chiens derrière, dans la boîte (ouverte ou non). Cette technique a cependant marqué l’imaginaire des conducteurs qui m’en parlent de temps en temps…


J'aime, je partage ! Email this to someoneShare on Tumblr0Pin on Pinterest0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

9 Commentaires for “Auto-stop : techniques comiques ou déconseillées”

Anonymous

dit :

… euh…là…on glisse à fond dans la manipulation et l’arnaque du conducteur. A mon avis, çà marche probablement une fois et ensuite le conducteur ne prendra plus jamais personne (merci globestoppeuse !). J’appelerais pas çà des « techniques comiques » mais plutôt des « techniques-egoistes-pour-tuer-l’autostop-à-long-terme »

Tant qu’on y est, on peut aussi mentionner la technique « je sors un flingue et je menace ce connard de conducteur pour qu’il me prenne ». Elle réussit à chaque fois !

dit :

Je la mentionne parce que quand je parle des façons de faire de l’auto-stop, on me la ressort très souvent. Aucune de ces techniques n’est de moi – elles m’ont été mentionnées par des conducteurs ou suggérées suite aux deux articles précédents et je les désapprouve (à l’exception du « on arrête tout » uniquement en cas d’urgence). Elles sont présentées ici à titre anecdotique, puisqu’elles circulent dans la culture stop.

Cela dit, il y a bien pire dans les téléréalités voyage en ce moment pour ternir l’image de l’auto-stop et, surtout, de l’auto-stoppeuse. Par exemple, un épisode récent de Pékin Express m’a beaucoup troublée.

Par contre pour le flingue, je ne sais pas, c’est la première fois qu’on m’en parle, de celle-là ! 😉

Anonymous

dit :

Bonjour Anick-Marie,

J’ai exprimé ma colère dans mon précédent commentaire car avant d’étre un autostopeur, on est un étre humain et un citoyen. A trop s’attacher à une identité « autostoppeur », on dérape. Mais j’ai bien relevé dans ton introduction tes réticences à utiliser ces techniques.

Ma colère provenait aussi probablement d’un vieux souvenir qui a du remonter inconsciemment. Il y a quelques années, j’ai pris en stop un gars dans ma voiture (je suis un autostoppeur qui est aussi parfois conducteur)… Je croyais aider ce type mais j’ai rapidement découvert que c’était juste un gars qui se prostituait. Je ne savait pas que certains se prostituaient dès 17h de l’après-midi… Une bonne leçon pour moi.

Pékin-Express, j’ai regardé une fois suite à un conseil d’un colocataire de l’époque qui savait que j’aimais l’autostop …c’est effectivement de la grosse télé poubelle (pléonasme ?). C’est un peu l’équivalent de la Staracademy pour la musique…(sigh)… J’ai souvenir d’une candidate qui agressait litteralement des villageois chinois parcequ’elle n’arrivait pas à communiquer avec eux pour trouver son chemin. Déjà, l’idée de mélanger autostop et compétition me parait trés contestable …çà cache souvent des arrières-pensées sournoises.

Malgré mes critiques (que j’essaye d’accompagner d’arguments), sache que c’est toujours avec curiosité et plaisir que je passe par là… 🙂

dit :

Je comprends mieux ton commentaire alors !

Je me demande parfois si je ne vais trouver la technique de l’auto-stop sur un blog sur la prostitution, tant elle est populaire. Il est vrai que je rencontre globalement plus de prostitué(e)s sur les routes que de stoppeurs. Il faut être au fait de cette réalité pour mieux s’en distinguer…

Merci pour ta contribution, c’est toujours bienvenu !

dit :

hahaha… fort heureusement, je n’ai jamais eu besoin de me servir de ces techniques! 🙂 quoique quand je faisais du stop avec mon mec, c’est vrai que c’était moi qui me mettait en avant sur la route, et lui derrière… mais bon, j’étais en tenue de baroudeuse tout de même…

dit :

Lol la technique du mort… Un peu abusé du point de vue éthique, je suis bien d’accord! N’empêche, tu m’as fait rire 🙂 Bises et bon trip à Toulouse

Laisser un commentaire