Autostoppeuses fantastiques : Emmanuelle de Pouce ton sac

Temps approximatif de lecture : 4 minutes

Emmanuelle est la petite dernière des blogueuses du voyage alternatif. Je l’ai vu apparaître comme ça sur Twitter, pouce bariolé de couleurs psychédéliques, scandant son amour du stop…

Je n’ai pas pu m’empêcher de poser un genou par terre et de lui demander : Veux-tu être mon autostoppeuse fantastique ?

Elle a dit oui !

Sans plus attendre, voici donc la 17e autostoppeuse fantastique !

Qui es-tu ? Présente-toi en quelques mots pour les lectrices de Globestoppeuse.

Allo ! Je m’appelle Emmanuelle et j’ai 25 ans. Je suis originaire de la région parisienne. Passionnée d’arts depuis toujours et graphiste de formation, rien ne laissait penser qu’un jour, j’allais tout laisser derrière moi pour voyager. J’avais des rêves de voyage, comme tout le monde, mais pas de vrais projets pour les réaliser… Et pourtant!

Inscrite en tant qu’hôte sur Couchsurfing, c’est mon premier Couchsurfeur qui m’a vraiment donné l’envie de partir. Cette rencontre a été une grande inspiration et c’est à partir de ce moment que mes projets de voyage ont pris de l’ampleur.

Partie depuis septembre 2014, j’ai commencé mon voyage par le Canada, puis les Etats-Unis pour enfin atterrir chez les Kiwis, en Nouvelle-Zélande. Quitter la France pour explorer le monde est sans doute la meilleure décision que j’ai prise dans ma vie. Aujourd’hui, je suis de retour au Québec avec mon copain et compagnon de route, le temps de se poser un peu pour repartir de plus belle vers de nouvelles aventures!

Comment décrirais-tu ton style de voyage ?

En fait, au moment où j’ai commencé à vouloir voyager, on m’a offert la fameuse Bible du Grand Voyageur, livre que j’ai lu vite et que j’ai trouvé très inspirant. Il faut savoir qu’à la base, je suis quelqu’un d’assez réservée et de pas toujours très confiante, mais l’objectif de partir voyager en mode alternatif était aussi de sortir de ma zone de confort.

Les tous premiers petits voyages que j’ai faits, c’était en train en Europe et avec Couchsurfing. Puis, quand j’ai commencé mon gros voyage, ça a été l’occasion d’y ajouter le Helpx, le housesitting et l’auto-stop. Ca m’a permis de voyager avec un petit budget mais aussi de faire de super expériences et de rencontrer des personnes géniales.

Tu es une auto-stoppeuse. Que penses-tu de l’auto-stop ? Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Avant de voyager, je ne m’étais jamais imaginé en train de lever le pouce sur le bord d’une route. Comme quoi, tout arrive, ah ah ! Ca fait maintenant deux ans depuis que j’ai commencé. Au début, c’était avec mon copain avec qui j’ai voyagé pendant la quasi totalité du temps. Puis finalement, c’est devenu notre mode de transport principal pour la suite de notre voyage au Canada et en Nouvelle-Zélande.

Pour moi, l’auto-stop, mis à part le fait d’être gratuit, c’est des rencontres parfois improbables avec des gens extraordinaires. J’étais un peu inquiète à l’idée d’en faire seule mais au final, j’étais bien contente de l’avoir fait ! L’auto-stop seule pour moi, c’est vraiment sortir de sa zone de confort, se dire qu’on est capable et que ça va bien aller. Ca m’a redonné confiance en moi mais aussi en les autres.

Être une femme, en voyage, pour toi, ça change quoi ?

J’ai surtout voyagé avec mon copain, mais quand j’ai été seule, je dirais qu’être une femme a été un avantage. En stop, les gens semblaient vouloir me protéger pour diverses raisons : « Tu pourrais être notre fille », « On veut pas que tu te fasses ramasser par n’importe qui », etc. …

Ça vaut sans doute pour les hommes aussi, mais en tant que fille, je pense qu’il faut redoubler de vigilance, surtout quand on voyage seule : prendre le temps d’analyser la situation et si on ne se sent pas à l’aise, ne pas prendre de risques inutiles. Les conseils des locaux peuvent aussi être bons à prendre. On m’a par exemple déconseillé de faire du pouce sur la côte ouest des Etats-Unis.

Tu as un blog sur le voyage en auto-stop, Pouce ton sac. Est-ce que tu peux nous dire quelques mots à son sujet ?

Oui! Je viens de lancer mon blog de voyage alternatif, Pouce Ton Sac. J’adore écrire et j’avais envie de retranscrire mes expériences pour moi, ma famille et les autres, ceux qui aiment voyager ou ceux qui n’ont pas encore sauté le pas. Le but est de donner envie de voyager mais aussi détruire un peu l’image du voyageur qui parcourt le monde parce qu’il est riche ou parce qu’il a de la chance. Selon moi, le voyage n’est pas réservé à l’élite mais à ceux qui le veulent.

Je parle de mes expériences de voyage et des différentes façons de voyager moins cher et plus responsable, en privilégiant les rencontres et le partage. C’est une façon de voyager que j’affectionne beaucoup et qui a changé ma vie et d’une certaine manière, ma façon de voir le monde. J’ai aussi une petite partie pop culture où je partage des coups de cœur artistiques ou culturels à travers mes voyages.

Un conseil pour les femmes voyageuses ?

Si vous voulez partir explorer le monde, allez-y, même si vous êtes seule ! Le sentiment de liberté que l’on a quand on voyage n’a pas de prix et vous en ressortirez grandie ! Faites-vous confiance, suivez votre instinct et gardez le sourire !

Son site WebSa page Facebook

J'aime, je partage ! Email this to someoneShare on Tumblr0Pin on Pinterest0Share on Google+1Tweet about this on TwitterShare on Facebook11

Laisser un commentaire