J’ai 13 ans et je veux faire du stop

Temps approximatif de lecture : 4 minutes

Un message de Lily, des États-Unis

 Je suis vraiment intéressée à voyager de par le monde. Je planifie de faire de l’auto-stop avec mon sac à dos jusqu’à New York et revenir, mais j’ai vraiment besoin de courage pour démarrer. J’ai deux problèmes : 1. Le temps, 2. Mon âge. J’ai seulement 13 ans. Je sais que ça a l’air fou, mais j’ai les mêmes capacités mentales qu’une personne de 20 ans. J’ai prévu l’itinéraire et le matériel, j’ai aussi tout un carnet rempli de listes de matériel à emporter, des conseils, des idées de panneaux, etc. Si tu pouvais ne pas t’étendre sur le sujet de mon âge, ce serait super. Si vraiment je ne suis pas prête, quel âge serait un bon moment pour débuter ? J’aimerais vraiment des conseils/trucs de la part d’une autre femme. Merci beaucoup.
P1010606r

Il n’y a pas de mauvais âge pour rêver au voyage. Les femmes me demandent parfois si elles ne sont pas trop vieilles pour voyager. Je réponds toujours : « Passé 18 ans, l’âge n’est plus une excuse valable pour ne pas voyager. Trouvez-en une autre. » Bon, je me doute bien que tu ne soies pas très heureuse de cette réponse. Tu dois être tellement impatiente, surtout si tu te sens d’un âge différent d’esprit que de corps !

Cela dit, je sens que je peux t’aider au mieux en te donner matière à réflexion. Tu me sembles être consciente des ressources disponibles et pourra obtenir des conseils d’autrui (si possible des conseils de première main, venant de personnes faisant des choses que tu souhaites faire).

Je crois que le facteur limitant pour toi, c’est l’âge. Sur ce fait, j’ai deux préoccupations :

Être mineure

Dans la plupart des pays et des États, l’âge de la majorité est de 18 ans. Légalement parlant, ça veut généralement dire que ta mobilité peut être restreinte, particulièrement en ce qui a trait à la traversée de frontière, mais aussi de façon plus générale : il te sera difficile voire impossible de demeurer dans les auberges de jeunesse sans être accompagnée d’un tuteur légal ou d’une personne majeure disposant d’une autorisation écrite de tes parents. C’est la même chose avec Couchsurfing : s’ils découvrent que tu as  moins de 18 ans, ton compte sera suspendu.

Le degré de liberté que tu as en tant que mineure peut varier d’un État à l’autre et aussi évoluer selon la tranche d’âge dans laquelle tu te trouves. Cependant, si tu n’es pas « en règle » avec la loi, tu seras considérée comme fugueuse et renvoyée à la maison, tes parents pourraient aussi avoir des problèmes, tout comme l’adulte qui te prendrait en stop (kidnapping).

Tu pourrais peut-être penser que l’adolescence est un moment ou tu peux te permettre de faire des folies car tu n’as pas la totale responsabilité légale de tes actes, mais je pense que tu peux aborder la question d’une autre façon et être encore PLUS prudente car d’autres personnes subiront les conséquences de tes actes. Selon moi, c’est bien pire que de devoir assumer soi-même ses décisions et ses erreurs !

Enfin, je penses que tu peux tout d’abord t’informer sur la situation qui prévaut dans ton État, et voir quelle est l’attitude des gens face à l’auto-stop. Je viens d’un petit archipel où l’auto-stop est normal, et il n’est pas rare de voir des jeunes de 13-14-15 ans faire du stop pour se rendre à la patinoire, à l’entraînement de hockey. Tout doit être analysé dans son contexte. Vérifie quel est TON contexte.

Probabilité du crime

Plus on est jeune, plus la probabilité d’être victime d’un crime en faisant de l’auto-stop est grande. C’est sans doute parce que les jeunes files sont vues comme étant plus vulnérables et attirent alors plus de « crime d’opportunité ». Tu ne peux pas échapper à cette tendance. Plus tu es jeune, plus tu risques de te faire agresser, de façon générale.

Il t’es aussi utile de savoir que ce risque est divisé par 10 environ lorsque tu es accompagnée (auto-stop à deux).

Tu trouveras ici (en anglais) une étude assez vieille mais toujours valide sur le crime envers les auto-stoppeurs. Ça te donnera une idée. Si tu as des questions à ce sujet, réécris moi.

Solutions et suggestions

  • Te préparer physiquement et mentalement afin d’être prête à réagir en cas d’agression. Suis un cours de self-défense. Ou deux. Ou trois. Assures-toi d’avoir un entraînement concret 🙂 .
  • Tente de discuter de tes projets avec un adulte qui pourrait te comprendre près de chez toi. Peut-être pourrais-tu faire du stop avec elle/lui ? Peut-être pourrais-tu obtenir une permission de tes parents afin de le faire ? Essaye d’évaluer le degré d’ouverture de tes parents quant à ces possibilités. Je connais un mec qui a fait du stop avec son père en Inde, alors, sait-on jamais ?
  • Trouve de l’information sur les limites légales locales à ta mobilité en tant que mineure. Connais tes droits.
  • Essaye de rencontrer des auto-stoppeurs près de chez toi ou même des voyageurs (peut-être y a-t-il un club ?) et d’apprendre le plus possible de leur expérience.
  • Amuses-toi à lire tous les conseils/trucs/infos que tu peux trouver sur hitchwiki.org et digihitch.com (site décédé).
  • Si tu prends des risques, assure-toi qu’il soient des risques intelligents et choisis pas des risques aveuglément pris. Ta vie est TRÈS importante. L’agression est toujours possible, mais certaines dispositions la rendent plus probable.
  • Pour le cas où tes parents liraient cette réponse, sache que je ne t’encourage pas à faire de l’auto-stop, mais bien à continuer de rêver à ton aventure et à progresser de façon sécuritaire vers la réalisation de tes rêves, quand le moment sera opportun.

3 Commentaires for “J’ai 13 ans et je veux faire du stop”

dit :

Article bien sympathique, malgré le fait que je suis un gars et surtout ayant franchis le cap des 18 ans.
Ta manière d’exprimer l’importance que peut avoir la patience lors qu’on est peut être pas encore « prêt » a réalisé un cap de la vie m’a beaucoup touche.

Qu’est il advenu de cette jeune fille ?

Laisser un commentaire