Courrier : Voyage solo au Maroc en tant que femme

Temps approximatif de lecture : 2 minutes
Femme berbère au Maroc
Source : Mishimoto – Flickr

Cette question m’est arrivée via ma page Facebook, mais en anglais ! Emilia m’a autorisée à le traduire pour vous en faire bénéficier.

Salut Anick-Marie
J’ai regardé ta vidéo sur Youtube sur le voyage solo au féminin et bien que j’aie de l’expérience dans le voyage en solitaire en Europe et en Thaïlande, j’ai décidé de te demander conseil, tes idées quant à un voyage solo au Maroc. J’aime ma façon de voyager, avec de l’auto-stop et du glanage urbain, être libre et si présente quand je voyage seule. Je veux aller au Maroc et j’essaye de trouver un équilibre entre ma façon de faire et ce à quoi je peux m’attendre là-bas et j’avoue que j’ai un peu peur. Je me demande si ça vaut la peine de faire ces compromis, si tu vois ce que je veux dire… Bon, je voulais te demander comment tu t’es comportée en Turquie ou dans d’autres pays musulmans, s’ajustant à leurs normes. Comment as-tu géré le harcèlement ?
Te remerciant d’avance
Emilia

Aller chercher des conseils d’autres femmes

Bonjour Emilia !
Tout d’abord, tu peux toujours demander des conseils à tes communautés en ligne. Il y a plusieurs fils de discussion sur le Maroc que tu pourrais lire et il y a en a plusieurs où des femmes interviennent. Va voir les groupes suivants :

Utilise l’outil de recherche pour voir ce qui a été dit récemment sur le Maroc et peut-être poser des questions complémentaires aux personnes ayant déjà alimenté la discussion.

Mes conseils de Globestoppeuse

Ma propre expérience en Turquie consistait en :
  • une bonne part de préparation mentale quant aux possibilités de kidnapping, de viol, etc.
  • des vêtements couvrants, sobres – J’ai porté un foulard ou un bonnet de laine pendant presque tout mon séjour car j’avais la tête rasée et les gens étaient souvent sous le choc. Personne ne m’a cependant confondue avec une musulmane.
  • avoir un endroit où dormir et un plan B
  • partir assez tôt le matin, avec des distances assez courtes
  • choisir les gens qui allaient m’aider plutôt qu’être choisie où ciblée – j’ai eu quelques expériences moins bonnes avec des gens qui venaient spontanément m’aider sans sollicitation
  • avoir un dictionnaire avec moi et suivre des audiocours de la langue avant de partir, avec Pimsleur.
  • une bonne connaissance de mon trajet, pour réagir plus rapidement si mon conducteur quittait la route principale
  • prétendre avoir un mari et que celui-ci me rejoignait à destination le soir même, que cette portion en stop n’était qu’une exception.Je n’aime pas mentir, mais ce choix m’a semblé justifié car il rassurait les gens et me rendait moins vulnérable. Il est moins probable que quelqu’un nous agresse si quelqu’un d’autre se rend immédiatement compte de notre retard ou disparition.

J’espère que tu trouveras des réponses plus spécifiques pour le Maroc dans tes lectures !

3 Commentaires for “Courrier : Voyage solo au Maroc en tant que femme”

dit :

On sent l’expérience avec le « mari qui t’attend » et j’avoue que ça semble une excellente idée, mais une question, est-ce quelque chose qui permet de réellement diminuer le risque?

dit :

La scientifique en moi aimerait bien dire que nous avons testé cette pratique avec deux groupes dont un témoin et que cette pratique diminuait de 40 % le risque d’aggression.. Dans les faits, on ne peut pas mesurer l’impact des conseils individuels pour ce qui est de la gestion de la relation. Or, les quelques recherches criminologiques existantes sur le stop (notamment BKA, 1990) nous portent à croire que c’est dans la relation que l’idée criminelle (crime d’opportunité) se construit dans la majorité des cas. Une relation entre un auto-stoppeur et un conducteur, c’est complexe, bourré de non-verbal, d’aptitudes de communication interculturelle…

Nous reste donc l’expérience personnelle (empirisme) et les inductions rationnelles : un conseil de sécurité en auto-stop sera efficace s’il présente une logique cohérente et s’il permet d’augmenter la confiance en soi et l’agence d’un auto-stoppeur.

Qu’en penses-tu ?

Laisser un commentaire