Courrier : De Thessalonique à Linz en auto-stop

Temps approximatif de lecture : 2 minutes

Nous sommes deux amies de 20 ans, et on voudrait voyager de Thessalonique jusqu’à Linz en Autriche en stop, en passant par la Bulgarie, la Roumanie et la Hongrie ! On a une semaine pour faire le trajet. Est-ce que ça vous semble faisable ? Est-ce que vous auriez des conseils pour des auto-stoppeuses débutantes, en général ou spécifiques à ces pays là ?

Maïna et Marie

 

Bonjour Maïna et Marie,

Je ne connais pas bien la Grèce, mais je sens que je peux au moins répondre à une partie de votre question.

Tout d’abord, est-ce que c’est faisable ? Oui ! Il n’y a pas à ma connaissance de raisons pour lesquelles ce trajet ne pourrait pas se faire.

Il faut toutefois noter qu’en Bulgarie et en Roumanie, l’auto-stop est parfois associé au transport en commun, c’est-à-dire que les populations locales sont habituées de solliciter et d’offrir des transports privés contre contribution monétaire pour pallier l’offre déficiente de transports publics. Ça ne signifie pas que l’auto-stop soit impossible à faire gratuitement, mais plutôt qu’il faille clarifier dès le début du trajet avec le conducteur que vous faites de l’auto-stop sans argent. Il est possible que certaines personnes préfèrent alors ne pas vous prendre. Il ne faut pas s’en offusquer.

Une semaine pour ce trajet, c’est amplement suffisant. Vous m’auriez demandé si trois jours suffisent, j’aurais dit oui, pour autant que l’on soit un peu rigoureuse. Mais une semaine, c’est un joli trajet d’environ 1,700 kilomètres, soit moins de 300 km par jour en moyenne.

Pour ce qui est du timing, notez que l’état des routes peut être variable, notamment en Bulgarie et Roumanie, et que les vitesses moyennes de croisière sont par conséquent bien souvent inférieures à celles de l’Europe de l’Ouest, même sur les autoroutes.

Prévoyez aussi des ralentissement autour des frontières — tentez de les franchir tôt en journée pour mieux anticiper. Il vous sera souvent plus pratique de descendre de voiture et de passer à pied les frontières, surtout si vous êtes avec des routiers, lesquels peuvent devoir attendre de longues heures avant de passer. Attention toutefois, dans ces coins de l’Europe, certaines frontières ne sont pas franchissables à pied – il vous faut parfois absolument être dans un véhicule… Ça vaut donc la peine de vérifier sur Hitchwiki s’il n’y a pas des informations intéressantes quant aux passage des frontières qui vous intéressent. Portez attention aux articles sur les pays et les villes près des frontières.

Enfin, munissez-vous de Phrasebooks (livrets de conversation) destinés aux auto-stoppeurs. La Hongrie peut être un pays déroutant d’un point de vue linguistique. La communication est difficile. Il est pratique de connaître quelques mots d’Allemand et de Russe dans cette région, à défaut !

Dernier petit conseil – il y a vraiment beaucoup de prostitution sur les routes, en Bulgarie et en Roumanie notamment. Ne soyez donc pas surprises. Si vous voyagez à deux, les désagréments devraient être moindres, mais restez aux aguets !

Vous m’en donnerez des nouvelles j’espère ? Je reste dispo si vous avez d’autres questions !

Anick-Marie

 

J'aime, je partage ! Email this to someoneShare on Tumblr0Pin on Pinterest0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on Facebook10

Laisser un commentaire