Lectures : Voyage à durée indéterminée par Michael Pinnaton

Temps approximatif de lecture : 2 minutes

En ouvrant ce bouquin, j’avais un peu peur de lui porter un jugement trop sévère. Après tout, son cœur de sujet se rapproche dangereusement de ce que j’ai moi-même publié : comment partir et voyager longtemps. La Bible du grand voyageur ne portait-elle pas le nom de code Neonomade lors de son écriture ?

Mais voilà, je me rends bien compte de la richesse qu’il est possible d’atteindre en observant le même objet depuis des points de vue différents. Je me suis donc laissée surprendre par la qualité de cet ouvrage auto-édité tant au niveau de la structure que du propos.

Ma note : 4 étoiles sur 5

 

Dès le départ, Pinatton confronte les principaux obstacles qui freinent l’accès au voyage au long cours, ce Graal nomade qu’il appelle le VDI en clin d’œil au Contrat à Durée Indéterminée si cher aux Français. Chaque argument qui fâche est ici disséqué et déconstruit pour faire place à des pistes de solutions.

On pourrait lui reprocher d’avoir trop souvent recours à son témoignage personnel pour appuyer ses dires, mais l’auteur ne se limite pas à cette stratégie pour nous persuader. Aussi appelle-t-il à témoin de nombreux voyageurs au long cours plus ou moins connus de la blogosphère, fournissant ainsi aux lecteurs une pléthore de modèles auxquels s’identifier pour dépasser ses peurs.

Il s’attaque ensuite aux différents aspects de la logistique du voyage selon une approche plus classique (hébergement, transport, nourriture…) et tout à fait pragmatique. La partie que je trouve la plus intéressante est celle de la réflexion autour du travail en voyage. Quels jobs permettent d’être nomade ? Comment sortir du cadre salarial et choisir une situation qui cadre avec la vie d’hypermobile ? Enfin, l’ouvrage consacre de nombreuses sections aux aspects de la planification et de la préparation.

J’ai particulièrement apprécié l’approche pédagogique, avec ses encadrés contenant l’essentiel à retenir de façon synthétique. Ce qui a aussi fait gagner une étoile à mon évaluation, c’est la mise en place d’un compagnon web pour le livre contenant moult ressources pour la préparation au départ et la documentation. Un travail titanesque à saluer, mais aussi une mine d’or pour les apprentis voyageurs !

Le livre m’a peu appris que l’expérience ne m’avait pas déjà enseigné en tantq ue nomade chevronnée, mais il pose les bases de façon méthodique et engageante, soulignant au passage avec brio la phase de préparation psychologique trop souvent occultée dans les ouvrages plus techniques.

Je recommande donc ce livre à tout ceux qui rêvent de partir mais n’osent pas vivre ce rêve…

Et bien sûr à tous ceux dont le sacro-saint CDI est le plus grand obstacle à l’accomplissement de leurs envies de VDI !

Le blog de Michael Pinatton, Traverser la frontière

Acheter le livre

Mon profil sur Goodreads

Laisser un commentaire