Lectures : Sans un sou en poche de Benjamin Lesage

Temps approximatif de lecture : 2 minutes

Ma note : 5 étoiles sur 5

Un livre qui se dévore !

Trois compagnons d’échange Erasmus, Benjamin le Français, Nicola l’Italien et Raphael l’Allemand, décident de se lancer dans un voyage des Pays Bas jusqu’au Mexique entièrement sans argent. Vivre fauché mais vivre libre !

Cet ouvrage de Benjamin Lesage se présente comme un journal de bord qui nous plonge dans les réflexions, les succès, les bonheurs et les tensions que rencontrent l’équipée dans son aventure. Ayant rencontré Raphaël dans mes réseaux nomades en à Berlin 2009, il me tardait de connaître les tenants et les aboutissants de leur projet Forward The Revolution, car si dans ma foulée de J’irai dormir chez vous et Nus et culottés l’on parle de plus en plus de voyage réalisé sans argent, peu de voyageurs ont poussé le défi jusqu’à cette extrémité. Rappelons aussi que leur voyage a été effectué en 2010 et qu’en ce sens, ils furent parmi les pionniers.

L’histoire commence sur cette décisions quasiment spontanée de faire un voyage sans argent. C’est peut-être la seule partie du récit qui m’ait déçue. Qu’est-ce qui les a poussés à faire ce choix ? Visiblement, ce fut rapidement un point de tension dans l’équipe puisque selon l’interprétation de chacun, le non-usage d’argent fait débat. Il s’agit résolument d’une posture éthique et il aurait été intéressant de mieux comprendre le cheminement a priori. On comprend bien qu’il s’agit d’une contrainte que les trois voyageurs s’imposent, mais il y a une pléthore de motivations sous-jacente : l’esprit de défi, le désir de limiter son empreinte carbone, le refus d’un système capitaliste, une envie de rencontres plus « pures »…

Pour le reste, je ne veux pas trop en dire, de peur de gâcher votre plaisir de lire. Le rythme du récit est enlevant, tellement que l’on s’y plonge en apnée pour quelques heures. Sous le regard de Benjamin, les galères sont transformées en leçons, en opportunités, en résilience.

Au delà du livre, l’aventure « moneyless » se poursuit pour l’auteur de retour en France. On l’écoutera avidement raconter de vive voix son ressenti lors d’une conférence TEDx à Bordeaux en 2016.

Enfin, sachez que son projet de vie vegan et sans argent Eotopia a vu le jour en Saône-et-Loire. Un premier festival Eotopia aura lieu cet été, du 27 juin au 2 juillet 2018 (places limitées à 70 participants). Avis aux intéressés !

J'aime, je partage ! Email this to someoneShare on Tumblr0Pin on Pinterest0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on Facebook40

Laisser un commentaire