Trustroots : Réseau d’hospitalité pour auto-stoppeurs et nomades

Temps approximatif de lecture : 3 minutes

Trustroots

Si vous suivez depuis un moment, vous connaissez sans doute CouchSurfing, BeWelcome et WarmShowers, les réseaux gratuits d’échange d’hospitalité (hospex) les plus connus des dernières années.

J’ai utilisé les trois réseaux à divers degrés depuis 2005 en plus d’être très fortement engagée auprès de Couchsurfing entre 2007 et 2010. L’expertise acquise sur le terrain (plus de 1000 nuitées comme invitée et plus de 300 comme hébergeuse) et dans la gestion du site (Ambassadrice, bénévole au sein de l’équipe de sécurité et coordonnatrice de l’équipe de traduction) m’a d’ailleurs fait consacrer un chapitre entier à l’accueil organisé chez l’habitant dans la Bible du grand voyageur.

Je suis maintenant impliquée de loin auprès d’un nouveau site hospex semi-spécialisé :

trustroots

TrustRoots

Trustroots est un hospex, c’est à dire un réseau d’hébergement de voyageurs dont la majeure partie des membres sont des auto-stoppeurs ou côtoient les réseaux d’auto-stoppeurs. Ses fondateurs sont d’ailleurs les mêmes mordus du partage derrière les grands wikis favoris des nomades : Hitchwiki, Trashwiki et Nomadwiki. Le réseau est toutefois ouverts à tous types de voyageurs.

« Nous voulons un monde qui encourage la confiance, l’aventure et les connections interculturelles »

Comme BeWelcome, Trustroots est un organisme à but non lucratif autogéré open source, mais son modèle décisionnel diffère quelque peu. S’éloignant du consensus ad nauseam, la fondation accueille principalement ses bénévoles sur un principe de do-ocracy – ceux qui agissent décident – pour une bureaucratie minimale.

Pourquoi le nom Trustroots (racine-confiance) ?

trustroots-logoRetour aux racines. Terrestre. L’art de demander – et de faire confiance – nous en faisons l’expérience lors du voyage. Nous avons aussi des idées innovantes qui peuvent favoriser la confiance entre les personnes. Quand le réseau sera suffisamment grand, nous aimerions travailler avec des chercheurs pour bâtir des métriques de confiance qui puissent vraiment faire une différence.

Naviguer Trustroots

Le moteur de recherche fonctionne par carte. Il suffit de zoomer dans la carte ou de chercher une ville pour y voir les profils des membres.

trustroots-carte


trustroots-carte-exemple


trustroots-profil


Le principe des Tribes

Doté de caractéristiques de sécurité minimalistes, Trustroots tient à garder la convivialité des groupes d’intérêt tissés serrés tout en poursuivant sa croissance qui permet de s’étendre partout dans le monde. C’est une des critiques que Couchsurfing a essuyées dans les dernières années en devenant mainstream : une baisse de ses aspects conviviaux, de l’engagement de ses membres actifs. Dans une volonté d’être accessible à tout le monde, on a diminué l’intégration des nouveaux arrivants et la personnalisation de l’interaction, au grand dam des anciens qui vous diront que « ce n’est plus comme avant ».

Fonction novatrice et inédite, les Tribes (tribus) de Trustroots permettent de s’identifier à certaines communautés d’intérêt ou de pratique (auto-stop, LGBT, vegan, etc. ) pour éventuellement restreindre ses interactions aux dites communautés.  Ainsi, quelqu’un qui ne souhaite interagir qu’avec certains groupes de personnes pourra s’éviter une grande partie du tri et personnaliser plus facilement ses recherches.

trustroots-tribes

Sur un réseau de plusieurs millions de profils, il devient pénible de repérer les quelques personnes les plus enclines à nous recevoir et avec qui vivre une belle expérience de voyage. La problématique du tri des résultats de recherche fait parfois en sorte que quelques personnes soient sur-sollicitées alors que d’autres n’ont pratiquement jamais d’opportunité de rencontre.

Les recherches sociologiques sur l’établissement de la confiance sur les réseaux hospex passent d’abord et avant tout par des principes de similitude. Bien que l’on soit en voyage pour rencontrer des gens, pour sortir de sa zone de confort et pour se confronter à la différence, nous recherchons chez nos hôtes des éléments qui sont suffisamment communs pour nous donner des repères et faciliter notre interaction : une langue commune certes, mais surtout des intérêts communs.

Mon profil sur Trustroots

Et vous, êtes-vous sur Trustroots ?


J'aime, je partage ! Email this to someoneShare on Tumblr0Pin on Pinterest0Share on Google+1Tweet about this on TwitterShare on Facebook1

3 Commentaires for “Trustroots : Réseau d’hospitalité pour auto-stoppeurs et nomades”

dit :

Je connais Trustroots depuis 1 an environ mais n’y suis pas encore inscrite. C’est prévu pour les semaines à venir. Michel, lui, utilise pas mal Warmshower. Bien que l’on s’identifie tous les 2 comme couchsurfeurs, on est assez déçus et fatigués du tournant que prend Couchsurfing où les contacts de qualité se noient maintenant dans la masse.

Laisser un commentaire