Collection GEOguide de Gallimard

Temps approximatif de lecture : 2 minutes

C’est la première fois que j’ai en main un GEOguide, une collection de guides de voyage issu d’une collaboration entre Gallimard et GEO. Ces ouvrages sont décrits comme proposant :

  • des informations culturelles et pratiques, agrémentées de photos ;
  • une sélection rigoureuse et originale d’adresses authentiques (hôtels, restaurants, bars, shopping, etc.) et d’activités, pour voyager l’esprit libre ;
  • des propositions en fonction de son budget, de sa personnalité
    et de ses envies pour personnaliser son séjour.

 

 

Des guides de terrain

Légers, exhaustifs et pratiques, ils se destinent aux voyageurs sur le terrain qui cherchent une source d’information fiables et concrètes pour se lancer à la découverte d’une région.

J’ai évalué le guide Alpes du Nord (Savoie Mont Blanc, Dauphiné) puisqu’il s’agit de ma région d’adoption et que je pouvais à la fois en tester la précision et l’exactitude pour mieux vous servir…

Globalement, je dois avouer que je suis étonnée de la qualité de ces guides qui font une concurrence solide à mes chers guides Lonely Planet !

 

 

 

Points forts

  • Le poids plume malgré un papier et une impression de très bonne facture : 400 grammes pour 500 pages !
  • Le prix résolument accessible pour une telle qualité (moins de 15 € )
  • Les cartes rendent bien l’altimétrie, donnée essentielle pour la région alpine !
  • Le graphisme multi-couleurs vivant et dynamique tout au long de l’ouvrage.
  • Les photos fournies par GEO : à couper le souffle, récentes et d’une qualité d’impression étonnante pour un guide format pratique.
  • Une section généraliste bien documentée, engageante et pertinente
  • Une section pratique bien fournie avec notamment un index par activité ou centre d’intérêt, facilitant la planification de circuits thématiques.
  • Les sites à voir et les adresses sont bien décrits, avec un ton neutre et agréable, en contexte.
  • La police de caractère est agréable, large et lisible.
  • La codification de couleurs visible depuis la tranche qui facilite la navigation dans le livre .
  • La couverture satinée et flexible, munie d’un rabat qui peut s’utiliser en signet.

 

Points faibles

  • Les bonnes adresses sont parfois éparses : certaines avec les sites à voir, d’autres dans le carnet en fin de section… J’aurais préféré avoir tout ensemble car c’est plus facile de les retrouver lorsque l’on se sert du guide dans le feu de l’action.
  • Difficile de savoir au premier coup d’œil où se trouve une adresse recommandée « Dans les environs ».
  • Certaines informations pratique que je juge pertinentes ont été omises – par exemple, les liaisons par autobus entre la région et les aéroports les plus près sont compliquées et impliquent parfois des aménagements particuliers lorsque l’on ne loue pas de voiture.
  • Le branding de GEO présent tout au long du livre est un peu lassant (GEOdocs, GEOpratique, GEOplus…)
  • Les tables des matières en début de section sont peu lisibles (problème de contraste avec certaines couleurs)
  • À mon humble avis, il aurait été pertinent d’ajouter quelques pages sur Genève dans le guide évalué.

 


Le concours est terminé !

Bravo à Sarah L. pour son exemplaire du guide Québec

 


Voir les derniers guides de la collection
GEOguide Monde
GEOguide France


Cet article est le deuxième d’une série de trois présentant les collections de guides de voyage de Gallimard. Le premier portait sur la collection Bibliothèque du voyageur et le troisième porte sur la collection Cartoville.

J'aime, je partage ! Email this to someoneShare on Tumblr0Pin on Pinterest0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on Facebook23

3 Commentaires for “Collection GEOguide de Gallimard”

dit :

J’ai été également impressionnée par les Guides GEO. Étant moi-même une Lonely Planet convaincue (je les achète pour le fun!) j’ai été surprise par le guide GEO Cuba. Il me paraissait pas mal pertinent après une première lecture. Je le recommande 🙂
Que penses-tu des guides Le p’tit futé? Je regardais pour l’Afrique et leur selection est belle (Djibouti, Burkina Faso, etc.).

dit :

Je pense que la qualité d’un guide est toute relative à l’offre pour ces destinations. Aussi, comme disait Laurent, quand il n’y a que le Petit futé et qu’il nous permet de comprendre comment prendre les transports localement, alors Petit futé ce sera ! Il y a une espèce de règle non écrite sur le marché du guide de voyage et les plus gros éditeurs n’iront pas faire compétition à ce segment de marché qui appartient traditionnellement au Petit futé et qu’il arrive à couvrir correctement grâce à son modèle économique. Pour les plus gros éditeurs, ce serait un trop gros risque, vu le faible tirage que permettent ces destinations. En gros, je prendrais un petit futé lorsque c’est le seul guide disponible car je sais que leur expertise est précieuse sur ces destinations. Hors des sentiers battus, il y a aussi les guides Olizane, une petite maison d’édition suisse. Ceux-là ont tout à fait ma faveur !

Laisser un commentaire