Liftplaats et Liftershalte – Pays Bas – Panneaux d’auto-stop

Temps approximatif de lecture : 3 minutes

 

Source : www.nederlandlift.nl
Source : www.nederlandlift.nl

Cet article est le deuxième d’une série de cinq articles sur les panneaux d’auto-stop à travers le monde.

Les LiftplaatsLiftershalte ou Liftpaal sont des points d’auto-stop officiels au Pays-Bas matérialisés par différents styles de pancartes allant du simple mot Liftershalte en noir sur fond blanc au plus célèbre pouce blanc sur fond bleu.

Dans les années 2000, on retrouvait une douzaine de Liftplaats permettant la sortie de neuf villes néerlandaises, en particulier des villes étudiantes. Des changements dans la configuration routière ou dans l’usage de l’espace ont entraîné la disparition de la moitié d’entre eux, mais depuis 2017, de nouveaux spots ont de nouveau été rajoutés

Spots toujours en fonction (vert) : Amsterdam sud-est, Groningue, Utrecht nord et sud, Zoetermeer. Plus récemment se sont rajoutés Groningue Ouest, Sneek & Heeg et Zoetermeer est.

Spots disparus (rouge) : Amsterdam ouest, Enschede, La Haye, Leuvarde, Maastricht, Nimègue sud, Nimègue nord.


La pratique du stop étant généralement bien socialement acceptée aux Pays-Bas, son déclin est associé aux politiques très sociales de transport en commun pour les étudiants, notamment une très grande accessibilité et efficacité du train. La situation est très semblable à celle de la Belgique à cet égard.

Panneau Lifterplaats (cc) worldmirror/Flickr
Panneau Lifterplaats (cc) worldmirror/Flickr

Notez que le système ne semble pas avoir été coordonné de façon uniforme. Certains panneaux auraient été mis en place dans les années 90, d’autres ont disparu en 2006 ou aussi tard que 2012 (Maastricht, à la suite de travaux routiers et de mise en place d’une voie rapide) ou 2014 (Nimègue sud). Enfin, celui de Groningue, ville étudiante et cycliste par excellence, semble avoir été mis en place entre juin 2009 et avril 2010, selon Google Street View. À mon grand bonheur, puisque j’y ai vécu quelques mois à l’été 2010 !


Il est difficile de trouver des références historiques quant à ces panneaux d’auto-stop : qui les a mis en place ? À quelle époque ? Y’en avait-il d’autres à l’origine ? Comment avait été coordonné leur implantation ? Quelles avaient été les réactions des pouvoirs publics et les stratégies utilisés pour en favoriser l’utilisation ? Qu’est-ce qui à fait en sorte que ce réseau reste en place aussi longtemps ?

panneau d'autostop d'Amsterdam vers Utrecht

Les activistes stoppeurs de Stichting Nederlandlift tentent à présent de revitaliser le réseau en travaillant notamment à un panneau uniformisé et en identifiant des points de stop qui pourraient être acceptable pour les communes.

Plus récemment, une initiative distincte à caractère plus locale a vu le jour, Liftpaal.

Cet article a grandement bénéficié des recherches préliminaires réalisées par Frank Verhart

Il me manque de l’information pour pouvoir bien analyser le phénomène et la pratique. Si vous en trouvez, n’hésitez pas à m’en faire part, peu importe la langue de la documentation.

 

2 Commentaires for “Liftplaats et Liftershalte – Pays Bas – Panneaux d’auto-stop”

Laisser un commentaire